Interview avec Laurent Rebours Communication

Select album to play

previous next
BL_270x270
 

Oui en province…Bon la « province » c’est grand me direz-vous !  Je vais être plus précis, à Castres exactement, dans le Tarn ! Alors pourquoi je vous parle de cette ville d’un coup ?! Peut-être un article sur le rugby ??? Non tout simplement parce que c’est là, loin de Paris, que toute ma communication est réalisée depuis maintenant presque deux ans. De la newsletter, à mon site internet actuel en passant par mes cartes de visite et mes flyers tout passe entre les mains de Laurent Rebours Communication.

Je vous en avais déjà fait part dans un petit  billet de la qualité des services proposés il y a quelques mois par ce freelance en communication, et les choses évoluant, je souhaitais mettre en lumière un peu plus cette toute petite entreprise aux grandes qualités professionnelles. Alors, pour l’occasion, et pour la 1ere fois sur ce site internet, j’ai joué les interviewers pour qu’il vous explique lui-même son business…:

 

YA: Hello Laurent, raconte-nous un peu ton parcours, d’où tu viens et où tu vas…

LR: Alors, heu… mon parcours, ça va être vite vu et surtout rien à voir avec ce que je fais maintenant. Côté étude, j’ai un DEUG Histoire Geo et c’est tout (lol). Après ces études, j’ai travaillé essentiellement dans le commerce et la grande distribution… Maintenant depuis 3 ans je travaille dans la communication, j’ai été chargé de communication pour un label musical et depuis maintenant presque 2 ans je vole de mes propres ailes…J’ai un parcours assez atypique qui pourrait en dérouter certains, mais j’ai réussi (enfin presque) à allié passion/travail. Voilà en gros…mais vraiment en gros…

YA: Vraiment aucun rapport avec ton activité actuelle quoi…

LR: À première vue, effectivement, non il n’y en a pas, cependant, tu sais, la grande distribution et ses méthodes qui lui sont propres, m’ont beaucoup apporté, dans la rigueur, dans la gestion ultra serré, dans le management, même si je me suis juré de ne pas y remettre les pieds, je ne regrette pas et je garde le meilleur.

YA: Si je comprends bien, tu as appris tout seul, en autodidacte ?

LR : Yes ! Faut savoir que je suis très proche du « geek« , je suis passionné par tout ce qui concerne les nouvelles technologies, l’informatique, internet, les téléphones portables, bref .Toutes les « geekeries »… J’ai une connexion internet à mon domicile depuis 1999, j’étais en terminal, je m’en souviens, 149 francs par mois chez Infonie pour quelques heures de connexions et un modem 33,6 ! J’ai suivi toutes les évolutions de l’internet, les changements en matière de communication, de marketing, de graphisme, etc. J’ai toujours « kiffé » les arts graphiques, la PAO, et dès mon premier PC j’avais récupéré, en version pas vraiment légale, une suite Corel. Déjà à l’époque je m’amusais bien avec, mais faute de ne pas faire d’études dans ce domaine, il a bien fallu que je me débrouille tout seul, et à l’époque on n’avait pas YouTube et ses tutos, ni de sites dédiés . Voilà et au fil du temps, j’ai testé pas mal de logiciels de PAO, comme GIMP sur lequel je me suis arrêté longtemps quand j’étais sous Linux, je faisais des affiches quand je taffais chez les Mulliez, maintenant je travaille essentiellement avec la suite Adobe CS.

YA: tu es sur un secteur ultra concurrentiel, comment te démarque tu ?

LR: Concurrentiel, ouais si on veux, mon projet est quand même différent de ce qu’il se fait aujourd’hui, ma manière de travailler aussi. J’ai pas mal étudié la concurrence, et je me positionne différemment. L’idée n’était pas de monter un business QUE pour gagner de l’argent, mais aussi, et surtout d’être en phase avec mes convictions. Mes services sont vraiment dédiés aux indépendants, profession libérales, mais aussi aux artisans, aux petits commerçants, aux auto-entrepreneurs, etc. Toutes les petites entreprises qui souhaitent utiliser les dernières technologies du web, mais qui n’ont pas les moyens, qui manquent de temps, qui ne savent pas faire. Je me démarque surtout par les services proposés, en plus du coté « Opérationnel » de la création des supports graphiques ou d’un site internet vraiment moderne, je conseille, je donne des astuces, je m’imprègne vraiment de chaque projet, je fais comme si c’était le mien..

YA: Tu nous parles de convictions, quelles sont-elles ?

LR: Oui mes convictions…Comment dire…? Je suis convaincu qu’il faut aider les petits commerçants, les artisans, toutes les petites structures, à utiliser le web comme il est aujourd’hui. Je pense qu’ils ont du retard, surtout en milieu rural, et ‘ils devraient prendre de l’avance et se servir des outils marketing que l’internet propose pour développer leur chiffre d’affaires. Pour faire simple, quand mon coiffeur, mon boulanger ou bien mon plombier, m’enverra une newsletter mensuelle , là je me dirais que ma mission est accomplie ! C’est un peu pour toutes ces raisons que j’essaye de faire des offres spécialisées par secteur professionnel.

YA: C’est ce qu’on appelle du « Marketing local » ?

LR: Exactement !Je n’osais pas le dire ! C’est l’avenir du web ! Tu sais, la majorité des recherches sur Google concerne des recherches locales et il faut en tenir compte c’est très importants, et mon job est de faire comprendre à toutes ces petites entreprises l’enjeu d’une telle démarche. Nous sommes tous inondés de mails publicitaires des grands groupes, FNAC, Amazon, Cdiscount et j’en passe, pourquoi le fleuriste du coin ne pourrait-il pas utiliser les mêmes méthodes sur sa clientèle ? Surtout qu’il y a de meilleurs résultats, et des taux de transformation plus élevés, on est en local, on connaît, on met un visage ou un lieu sur l’entreprise qui nous sollicite. .tu comprends ?

YA: Oui, mais il faut savoir faire tout ça, et avoir du temps !

LR: Non pas besoin c’est compris dans mes offres ! Le client m’envoie les infos et je m’occupe de tout, mise à jour de son site, construction de ces newsletters HTML et rapports… Je m’occupe vraiment de tout.. pour que le client n’est rien à faire.

YA: Donc tu fais vraiment tout…de A à Z..???

LR: Oui !! C’était le but initial, pouvoir attacher les principaux maillons de la communication en une seule et même personne ! Du graphisme,  à la création du site web, son référencement et la stratégie à adopter.. J’ai mis du temps, j’ai beaucoup travaillé chaque compétence une à une pour en arriver là et maintenant je peux proposer une solution simple et complète !

YA: Au niveau du design des sites internet, comment ça se passe, c’est le client qui décide ?

LR: Le client a généralement une idée de ce qu’il souhaite. Je suis là pour la concrétiser tout en apportant des idées nouvelles. En fait, avant de commencer un projet, je fais une sorte d’audit de la concurrence, je regarde ce que les autres font, comment ils se présentent, les design adoptés pour les sites, etc.. Comme je te l’ai dit, je m’immerge complètement dans le sujet, c’est presque de la méditation !  Á partir de là, je commence à chercher, à imaginer. Et une fois que j’ai quelque chose de concret, je présente quelques exemples au client, généralement deux sont suffisants. 

YA: Peux-tu nous parler du référencement et du travail que tu effectues ?

LR: Ah…le référencement ! Nous y voilà. C’est surement le point le plus compliqué du web d’aujourd’hui. Alors je vais être clair dès le départ : j’optimise les sites pour un référencement optimal, mais je n’assure pas la 1ere place Google !. C’est à dire: que les titres et balises respectent les bases du SEO (Search Engine Optimisation), les mots clés sont choisis judicieusement,  je vérifie la densité de ces derniers, je fais de bons liens externes et je m’occupe de l’inscription dans des annuaires web valables, localisation Google maps et compte G+. Vraiment j’optimise, mais qu’on soit bien d’accord, le référencement est un boulot à part entière qui coute très chers alors je fais mon maximum pour avoir les meilleurs résultats possibles. Maintenant il faut savoir que c’est extrêmement compliqué, surement le point le plus compliqué du web d’aujourd’hui, et même si Google met à notre disposition des outils performants, honnêtement avec ses changements d’algorithme, ses règles, etc., bah il ne nous facilite pas la tâche !  Et je rappel que je travail sur du web marketing local, donc ce n’est pas intérêt et de mon client fleuriste d’arriver en 1ere page des moteurs au niveau national. On reste vraiment sur un marché de 60km à la ronde.

YA: Derniers point, côté tarifs ?

LR: Les tarifs…Mon 1er pack commence à 890€HT pour la 1ere année, et ceci comprend le nom de domaine, l’hébergement, des adresses mails, la réalisation du site 100% compatible avec les appareils mobiles, le travail graphique, etc. Et surtout la maintenance et l’assistance pendant 12 mois. Le client peux me contacter 6/7j pour me demander une modification sur son site, une mise à jour, me faire part d’un dysfonctionnement, et j’interviens très rapidement. Je veux vraiment que ce soit le plus simple possible pour le client, qu’il n’ai vraiment pas à se soucier de son site internet, il à autre chose à faire, je pense. La deuxième année, l’offre est la même, sauf que le client ne paye que le nom de domaine, l’hébergement, l’assistance et la maintenance soit 50% du prix initial. Soit sur un pack à 890€, la deuxième année et les années suivantes cela coutera 445€…

YA: Je pense que tout est clair, on te contacte où?

LR: Bien évidement sur mon site (lol), www.laurent-rebours.com, il y a toutes mes coordonnées, mais attention, il n’est pas encore tout à fait fini, notamment les références qui ne sont pas toutes en ligne, je fais de mon mieux, entre les projets en cours, la prospection, la mise en place des nouvelles offres. Et il n’y a que 24h dans une journée…

One Response to Interview avec Laurent Rebours Communication

  1. Merci Yohann pour la diffusion sur ton blog de cette interview.
    LR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

 
 
previous next
X